Jacques Aubry, instituteur en 1734
Le 3 Février 1724, une assemblée des habitants est convoquée à son de cloche après les vêpres pour décider du recrutement de Jacques Aubry comme instituteur. Celui-ci devra enseigner aux « petites écoles » tant le latin que le français, les chants d’église et le catéchisme, et percevra 36 livres par an payées par l’église (ce qui est peu pour l’époque : les parents d’élèves devaient compléter). Il devra également assister aux offices religieux à l’église.

Il dispensera son enseignement aux enfants de la paroisse, mais aussi des "paroisses voisines et circumvoisines, en se faisant payer un salaire raisonnable"

On précise que ce contrat vaudra aussi pour ses successeurs, ce qui suggère que Jacques Aubry a été le premier instituteur en titre d’Yermenonville. 

L’instituteur, comme il est d’usage, est logé dans une des pièces du bâtiment qui sert d’école. Mais il y a là une surprise : il est précisé qu’il « ne devra pas déranger la maîtresse d’école qui y demeure actuellement ». Il y avait donc déjà une personne qui enseignait peut-être les rudiments aux enfants, ou bien qui s’occupait plus particulièrement des filles (couture, travaux manuels bien souvent). L’école, on l’a vu, existait bien avant 1724. 

Cependant, vu l’exiguïté du bâtiment, ce n’était certainement pas le grand confort !
Cliquez sur chaque vignette pour agrandir l'image